Encore très peu connu en France, le Gamaret peut être considéré comme le fils du Gamay….En effet il est issu d’une croisement artificiel entre le Gamay ( célèbre cépage rouge  Beaujolais) et le Reichensteiner ( cépage blanc Allemand). 

Obtenu en Suisse  par André Jacquinet en 1970, il s’agit d’un cépage noir. Il est commercialisé depuis 1990, et planté essentiellement en Suisse. En France, il a obtenu l’autorisation de plantation en Beaujolais en 2008 . On le trouve également en Italie. 

Ce cépage est plutôt résistant aux maladies et notamment à la pourriture grise rencontrée dans les régions humides, mais il présente une certaine sensibilité au mildiou et à l’oïdium. Moyennement vigoureux, son débourrement et sa véraison sont précoces. iL a une bonne fertilité et une bonne régularité et mûrit plus tard que le Gamay. 

IL donne des vins très colorés, aux arômes de fruits noirs, tanniques, structurés, plus riches en anthocyanes et polyphénols que le Gamay,  à bon potentiel de vieillissement. Il est fréquemment assemblé avec du Gamay, du Pinot Noir ou du Garanoir ( autre résultat de l’assemblage Gamay X Reichensteiner), mais peut également être vinifié en monocépage. 

La maturation du Gamaret commence avant celle du Pinot Noir et il a une bonne conservation sur souche. Différents études on  montré que le vendanger un peu tardivement n’augmentait pas sa teneur en sucre tout en permettant de baisser l’acidité totale ( malique et tartrique) , ce qui permet  de gagner en couleur, en puissance et complexité, et d’obtenir des vins plus structurés aux tanins de bonne qualité, parfois légèrement épicés. 

La vinification peut se faire en grappes entières ou après égrappage. 

Encore très peu représenté dans le Beaujolais, sa résistance à la pourriture, la possibilité de vendanges tardives, son aptitude au vieillissement en font un cépage intéressant en plein développement. Vinifié en monocépage, il donne des vins colorés, riches, complexes, et se garde facilement 5 à 7 ans. 

Tous ces avantages font que certains n’hésitent pas à penser qu’il a un rôle à jouer dans l’avenir et la notoriété du Beaujolais. 

Accords Mets-Vins: canard, petit salé aux lentilles, Rognons, civet de lière, bavette à l’échalote, St Félicien.