LE NID… c’est une famille qui a su trouver « the right place at the right moment », c’est un terroir magnifiquement exposé en Appellation Moulin à Vents, 3 cuvées superbes, un domaine magnifique, un très beau chai,  un vieux foudre majestueux dans lequel est élevée la cuvée Tradition, Le Nid, c’est aussi une âme, une façon de vivre… bref…. On a envie de vous faire découvrir Le Nid,  et de vous le faire aimer!

En 2012, Paul Lardet, entrepreneur, dont l’entreprise fabrique du matériel de cuverie, et son épouse, épicuriens et hédonistes, décident d’acquérir cette vieille propriété, sise juste à côté du moulin qui donne son nom l’appellation Moulin à vents, avec l’envie d’y rassembler ses 3 enfants. 

La famille décide de renommer la propriété, « le Nid », symbole de l’unité familiale, et de redéfinir les modes de culture ( agriculture raisonnée, respect de la nature), de vinification et d’élevage, aidés et conseillés par le maitre de chai de la maison et un oenologue. Delphine, la fille ainée, décide de changer de vie et de se consacrer entièrement au Nid, tant à la vigne qu’à la cave. 

Et c’est une réussite!! Les récompenses s’accumulent depuis 2014, que ce soit dans les guides de vins ( Bettane, RVF, Hachette), les concours ( Lyon, Mâcon, Londres), les  sélections par les restaurateurs…

Moulin à Vent est un des 12 crus du Beaujolais, également appelé Seigneur du Beaujolais… et on comprend bien pourquoi quand on boit les vins de la maison Le Nid!

3 cuvées sont vinifiées à partir des 7 Ha du Domaine, qui produit environ 16000 bouteilles/an.

La cuvée Tradition est issue de plusieurs parcelles. Elle est élevée en vieux foudre pendant 10 mois. Sa robe est celle du Gamay: Rubis profond. Son nez est fruité, avec une pointe de réglisse, la bouche généreuse, équilibrée, les tanins sont bien présents, et témoignent de son aptitude à vieillir.

Rochegrès et la Rochelle sont des cuvées parcellaires. Les parcelles concernées sont situées sur le haut de l’Appellation, sur un sol granitique riche en manganèse. Les vendanges sont manuelles,  la macération prolongée avant élevage à la bourguignonne, en futs de chêne pendant 14 mois.

Rochegrès a un nez évoquant plus la Bourgogne que le Beaujolais!! La bouche est ample et généreuse aux tanins denses, équilibrés ,  avec une dominance de fruits noirs sur des nuances toastées.

La Rochelle est également typée Bourgogne! Le nez est épicé, avec de fines notes boisées sur les fruits noirs. La bouche est riche, confiturée, complexe, gourmande. Les tanins s’atténueront avec le temps et cette cuvée appréciera  de vieillir.

Ces 2 cuvées parcellaires ont un très beau potentiel de garde!

ATTENTION! Le succès des dernières années fait que nous ne pouvons actuellement proposer que des quantités très limitées en 2017 et 2018, tandis que  les 2019 ne seront disponibles que d’ici quelques semaines: c’est le moment d’en profiter, d’autant que 2018 est une très belle année…