Les Vignes de la Passion ou La Savoie autrement…

Les Vignes de la Passion… drôle de nom pour un domaine non? Mais il exprime tellement ce qu’est, et ce qu’a fait Robert Girard-Reydet!

Àu début était un domaine agricole familial à Francin. Robert, dernier de la fratrie n’est pas destiné à reprendre le domaine et devient ingénieur puis entrepreneur mais revient dès qu’il peut mettre les mains dans la terre … jusqu’en 1985 où il décide de changer de vie et reprendre le domaine de son père. Reprendre oui… mais pas n’importe comment:  s’ensuit un travail de forçat pour défricher les coteaux, et faire revivre le vignoble. 

Le vignoble de 2 Ha est situé sur un coteau de Montmélian exposé plein sud, avec des pentes entre 8 et 15%. Classé en AOP Chignin -Bergeron, il n’est composé que de Roussanne, un des cépage des célèbres blancs de la Vallée du Rhone. Pente,  sols profonds, peu d’argiles et petits cailloux, vent, assurent drainage et protection contre les maladies. 

Robert décide de faire de sa Roussanne un vin de Savoie d’exception: limitation des rendements, récolte à pleine maturité….et  expériences de surmaturité, en vendanges tardives, avec des raisins botytrisés quand la météo le permet: unique en Savoie! Robert Girard-Reydet est habité par la passion, il est un artiste, et fait ce que j’appelle des vins d’auteur. 

Bien évidemment, ces vins exceptionnels ne répondent pas au cahier des charges de l’AOC Chignin-Bergeron…Qu’à cela ne tienne, Robert est un passionné, convaincu du potentiel de sa Roussanne, et ne lâche rien…. Ou plutôt si…. En 2015, Il lâche l’AOC Chignin-Bergeron pour classer ses Roussanne en Vin de France! 

Aujourd’hui, Robert qui n’est toujours pas à la retraite,  passe le flambeau à ses fils, Vincent et Emmanuel: conscients du travail titanesque fait par leur père,  conscients de la valeur de ses vins,  ils ont décidé de porter haut les valeurs de leur père: la passion en héritage en quelque sorte. 

Viticulture raisonnée, travaux de la vigne manuels,  rendement limités, vendanges manuelles, tri des raisins,  recherche de la surmaturité quand c’est possible, pressurage doux sans macération préalable,  fermentation en cuve inox puis élevage environ 8 mois avant la mise en bouteille de 2 cuvées d’exception:

  • AU NOM DU PERE, 1è cuvée d’Emmanuel et Vincent en Hommage à Robert. Un nez  aromatique où les fruits jaunes sont très présents, une bouche ronde et longue, mais avec beaucoup de fraicheur, et un bel équilibre sucrosité-acidité. 
  • CONFIDENTIEL: quand la météo permet au botrytis de s’installer, , une récolte en vendanges tardives. Le nez de miel  et de coing est puissant. L’attaque en bouche est sucrée et évolue très vite vers une belle tension très aromatique. C’est un vin complexe et équilibré, rare, qui  est assurément un vin de gastronomie qui accompagnera plats à base de truffe noire et foies gras, mais aussi la cuisine asiatique et les fromages à pâte bleue.

11300 bouteilles d’ Au nom du Père, 2800 de Confidentiel: vous ne trouverez pas les Roussanne des Frères Girard-Reydet partout…et nous sommes très heureux de pouvoir vous les présenter!